29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 10:18

Et encore une autre catastrophe à inscrire sur le tableau noir de l’islamisation de l’Europe. En Allemagne, l’éducation nationale a cru bien faire en inscrivant des cours sur l’islam aux non musulmans croyant naïvement que cette religion apporterait la paix…

L’expérience a tourné court car les enseignants musulmans ont prêché la haine ou plutôt la réalité de l’islam en insufflant aux élèves allemands que les chrétiens sont des débauchés et boivent de l’alcool.

Interrogé sur les faits, le ministre de l’éducation affirme que les livres dispensés aux élèves ne contiennent aucun verset du Coran appelant à la persécution des fidèles des autres religions… Langue de bois et refus de voir la réalité en face sont comme d’habitude l’apanage des politiques européens face à l’islam.


Partager cet article

Published by revoltes-en-europe
commenter cet article

commentaires

Jürgen 31/12/2012

Vous parlez sans trop savoir ce que vous dites... pays décentralisé, il n'y a pas en Allemagne de ministre de l'éducation allemand et encore moins "d'éducation nationale" puisque l'enseignement est
une prérogative des länder... Soyez donc plus précis en disant quel ministre de quel land a pris cette décision (qui en aucun cas ne concerne tous les Allemands).

Jürgen 01/01/2013

Bonjour,

Ce n'est pas un détail voyez vous... car quand vous écrivez d'emblée "En Allemagne, l’éducation nationale a cru bien faire" vous faites croire à vos lecteurs qu'il s'agit d'une décision concernant
toute l'Allemagne, ce qui n'est pas le cas. L'Allemagne n'étant pas un pays laic, l'enseignement des religions pose un problème bien moins aigu qu'en France.
Le Dr Ulrich Seiser que vous citez comme référence est le ministre des cultes (Kultusministerium) du land de Bavière. C'est une grande différence avec le titre de "ministre de l'éducation
nationale".
Je maintiens donc que dans cet article, vous manquez de précision dans votre propos ce qui nuit au message que vous voulez passer.
Cordialement.

Jürgen 02/01/2013

Que l'islam pose un problème dans nos sociétés, on ne peut pas dire le contraire! Et en Bavière les mentalités sont conservatrices, il ne s'agit pas d'un land acquis aux idées de gauche, loin de
là.
Merci pour ce cordial échange et bonne continuation à votre site.

Présentation

  • : Revoltes-en-europe
  • : Notre liberté avant tout ! Critiquer la religion n'est pas un délit, critiquer l'islam n'est pas raciste car l'islam n'est pas une personne. Critiquer l'islam est un devoir. C’est l’inhumanité de l’islam qui témoigne de son origine humaine. Que chacun pratique sa religion dans son espace privé pour ne pas l’imposer à l’autre, directement ou indirectement.
  • Contact

Map

aerospatiale et defense

Map

Recherche

Articles Récents

Pages